André DAGUIN convie Descartes à sa célèbre Table !

Le 3ème opus du Grand Chef André Daguin

« Je pense, donc je cuis »
aux EDITIONS DU SUD OUEST

affiche un menu complet de portraits et d’anecdotes que l’on savoure de la 1ère à la dernière page.
En couverture la sublime photo en clair obscur signé Harcourt qui dévoile déjà beaucoup de l’Homme.

livre_andre_daguin

André Daguin, Chef doublement étoilé, de l’Hôtel de France à Auch (Gers), nous convie à la table de ses souvenirs gastronomiques…et autres ?
Une savoureuse tranche de vie traversée à la manière des mousquetaires.
L’inventeur du magret de canard fut aussi l’un des premiers chefs à manier l’azote. Avec la verve et le panache qu’on lui connait, il nous offre un iconoclaste cours de cuisine né de l’envie de témoigner pour ses petites filles.
Ambassadeur de la cuisine gasconne avant de se mettre au service de ses confrères français à l’Union des métiers de l’industrie Hôtelière (UMH), ce petit fils d’hôteliers-restaurateurs est tombé dans les marmites dès sa naissance.
Il évoque ici le demi-siècle, et plus, qu’il a passé aux fourneaux et au service de la gastronomie française, et dresse pour nous de truculents portraits de la grand-mère Hippolyte au général de Gaulle en passant par Jacques maillot et Christian Millau…*

* texte de la 4ème de couverture de « Je pense, donc je cuis »